ACCEDER AUX ARTICLES



De luzan Alain

La géobiologie va chercher à identifier dans un lieu donné – privé ou professionnel – les facteurs physiques et énergétiques qui pourraient affecter le corps des personnes qui y résident.

Bio-express : Après avoir été ingénieur systèmes en multinationale, Alain de Luzan devient géobiologue et fonde le cabinet d’expertise Géobios en 1988, puis l’École française de géobiologie en 2007. Il est l’auteur de Votre santé en lieu sûr.

En tant que géobiologue, vous vous intéressez particulièrement aux influences néfastes des lieux sur la santé. Comment ça marche ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’homme est un être complexe, formé d’un corps de matière – que la médecine conventionnelle connaît bien –, et d’un corps énergétique – auquel s’adressent par exemple les bio- énergéticiens, les acupuncteurs et les magnétiseurs. La géobiologie va chercher à identifier dans un lieu donné – privé ou professionnel – les facteurs physiques et énergétiques qui pourraient affecter le corps des personnes qui y résident. Il existe de nombreuses forces qui, bien qu’invisibles, nous impactent néanmoins. Nous nous intéressons particulièrement aux rayonnements et aux champs électriques et magné- tiques. Certains sont d’origine naturelle, comme les rayonnements ionisants qui fusent à travers les discontinuités du sous-sol, ou les réseaux géobiologiques (de type Hartmann, Curry ou autre, qui entrent dans la composition des champs électrique et magnétique terrestres). D’autres sont d’origine artificielle et proviennent des lignes à haute tension, antennes-relais, radars, wifi, téléphones mobiles... Ainsi, ces différentes forces, même subtiles, peuvent impacter le corps énergétique et finir par produire des effets métaboliques sur le corps physique car ce n’est pas seulement l’intensité qui compte mais également la durée d’exposition. Et ce qui est sûr, c’est que nous sommes de plus en plus exposés aux pollutions électromagnétiques d’origine artificielle.

Ainsi la géobiologie peut nous aider à mieux comprendre l’impact de l’environnement sur notre santé ?

C’est son but. Je pense même que la géobiologie est un chaînon manquant dans notre approche de la maladie. Le système médical établit ses diagnostics à partir de données physiques et biologiques internes à la personne, là où de nombreux facteurs environnementaux entrent aussi en compte, et notamment des facteurs de nature électrique et magnétique. Je me souviens de cette dame squelettique au teint jauni chez laquelle je suis intervenu. Après 2 opérations pour un cancer du sein métastasé, et plusieurs protocoles chimiothérapiques infructueux, elle avait obtenu de regagner son domicile pour y finir ses jours. Lorsqu’elle m’a demandé une expertise géobiologique, elle ne recevait plus que de la morphine. C’était il y a 22 ans. Depuis, elle m’appelle tous les ans pour me souhaiter la bonne année. Il devient urgent d’ouvrir nos horizons pour y inclure une géobiologie scientifique.

EN BREF...

Je suis auteure et journaliste, titulaire d'un Master de philosophie (DEA), de diplomes de psycho-praticienne et d'homéopathe. Mon regard porte sur les nouvelles tendances dans les domaines de la médecine et des thérapies, des sciences du vivant et de la spiritualité.  En savoir plus...

J'oeuvre pour la promotion d'un savoir respectueux de l'intelligence du vivant, de la réalité d'une symbiose entre l'homme et son environnement et de la profonde capacité de l'humanité à évoluer

NEWSLETTER

Email:
Suject:
Message: