ACCEDER AUX ARTICLES



De Witt

Polytechnicien, diplômé de Sciences Po, François de Witt mène l’enquête sur ce qu’il estime être une abondance de faits en faveur de l’existence d’une âme immortelle.

 

1. Qu’est-ce qui vous a poussé à entreprendre cette recherche loin de vos sujets habituels ?

J’ai vécu, en 1993, une expérience qui m’a marqué. J’ai été envahi d’un coup par un bonheur absolu. Une douce chaleur m’a traversé et j’ai reçu un message simple et fort : « Dieu t’aime. » Évidemment, ça peut paraître étrange. J’ai d’ailleurs mis du temps à en parler. Mais ce qui est fascinant, c’est que j’ai pu recréer, notamment par la méditation, un contexte me permet- tant de revivre cet état de grande félicité. Je pense que nous sommes davantage que le produit de nos gènes et de notre culture. Nous avons en nous quelque chose qui nous appartient. D’aucuns l’ont appelé notre âme. J’ai donc entrepris d’enquêter sur l’âme, la mienne, mais aussi celle de tous les hommes et sans doute d’une bonne partie du vivant.

2. Quels horizons avez-vous visités ?

J’ai lu de nombreux auteurs spécialistes du paranormal comme Frederic Myers, des philosophes ou des psychologues qui parlent de la conscience, comme Henri Bergson, William James ou Aldous Huxley. J’ai aussi été voir du côté de la mécanique quantique. Bien sûr, j’ai étudié les traditions et textes religieux. Enfin, j’ai puisé dans mes propres expériences. J’ai vécu des séances de channeling durant lesquelles des informations précises – que le médium ne pouvait pas connaître – m’ont été communiquées. À tout cela s’ajoutent les témoignages de lucidité terminale, d’expérience de mort imminente, de régression dans les vies antérieures. La quantité et la cohérence de ces affirmations, ajoutées au savoir traditionnel et à certaines recherches scientifiques, font qu’il devient difficile de douter de la survie d’une âme après la mort.

3. Quel conclusion tirez-vous de cette enquête ?

Ma découverte la plus importante est que, comme le disait Teilhard de Chardin, nous sommes des êtres spirituels venus vivre une vie matérielle. Nous avons une âme qui vient d’un monde plus vaste que notre monde physique. Et il semble que toutes les âmes soient porteuses d’un projet d’amour. Nous réalisons rarement ce projet, moyennant quoi il semblerait que nous puissions faire plusieurs tentatives. Nous pourrions aussi décider de rester là-haut. La réincarnation ne semble pas automatique. Nous voyons aussi que l’âme s’exprime par le cœur, de manière non verbale. À nous d’essayer d’entrer en contact avec elle par le ressenti, l’intuition, la méditation, la prière, l’art... Je pense vraiment que nous sommes habités par une essence immortelle qui a envie de faire le bien.

EN BREF...

Je suis auteure journaliste, masteurante en philosophie, titulaire de diplomes de psychothérapeute et d'homéopathe. Mon regard se porte plus particulièrement sur les nouvelles tendances dans les domaines de la médecine et des sciences du vivant, des thérapies et du développement personnel. Lire la suite...

J'oeuvre pour la promotion d'un savoir respectueux de l'intelligence du vivant, de la réalité d'une symbiose entre l'homme et son environnement et de la profonde capacité de l'humanité à évoluer

NEWSLETTER

Email:
Suject:
Message: